Accueil > Le lycée > Actions pédagogiques > Erasmus : retour d’Eastbourne

Erasmus : retour d’Eastbourne

vendredi 3 février 2017, par BARRAL Sylvie.

Retour de PFMP pour les huit élèves de 1COVE partis 4 semaines à Eastbourne avec la bourse Erasmus+


Un dernier repas au pub avant de reprendre le ferry à Portsmouth pour Ouistreham, ce vendredi 27 janvier 2017. A table, les conversations vont bon train : les stagiaires sont enchantés de leur expérience et sont déjà un peu nostalgiques de leur vie à Eastbourne. Tous les huit sont débordants d’enthousiasme et affichent un recul impressionnant sur ce qu’ils viennent de vivre : « On se rend compte qu’on arrive à communiquer en anglais, même si en arrivant on se croyait nuls »...

« C’était une expérience enrichissante », nous dit Marie.
« Les gens sont beaucoup plus sympas, moins stressés que les français » lance Enzo qui a effectué son stage dans un magasin d’articles électroniques d’occasion. Thomas qui a travaillé chez un disquaire spécialisé dans les vinyls confirme : « L’ambiance de travail était bienveillante et amicale . »

Julie, qui avait choisi d’effectuer sa formation au lycée Curie/Corot parce qu’il proposait cette opportunité aux élèves de Première Bac Pro Tertiaire, était rayonnante et semblait à l’aise like a fish in the sea lorsque nous sommes allés lui rendre visite dans la librairie WHSmith pour l’évaluation finale : « C’était mon rêve et c’était encore mieux que ce que j’aurais pu espérer ». Kevin, quant à lui, nous a dit que cela lui avait apporté « une autre vision du commerce » et que c’était « une occasion à ne pas rater ».

Si les jeunes ont été touchés par l’accueil que les tuteurs et leurs équipes leur ont réservé, ils ont été sensibles également à l’atmosphère détendue et so British de la petite ville d’Eastbourne. Ainsi, Léana qui a travaillé dans une charity shop insiste sur cet aspect de la vie britannique : « La mentalité est différente, avec plus de tolérance et moins de jugement sur l’apparence ».

« Un mois sur place, cela donne le temps de découvrir un autre pays, une autre culture ; une semaine, cela aurait été trop court. » résument en cœur Sara et Laurence. « On apprend sur nous, on s’ouvre, on prend confiance en soi, on grandit. C’est un plus, et cela restera inoubliable. C’est une expérience forte qui a créé des liens entre nous. »

Voilà qui va peut-être rasséréner les trois élèves de 1GA, derniers bénéficiaires du programme Erasmus+ 2015-2017, excités mais néanmoins un peu anxieux face au grand saut qu’ils s’apprêtent à faire à leur tour le mois prochain pour leurs 4 semaines de PFMP Outre-Manche.