Accueil > Le lycée > Actions pédagogiques > Une journée à l’Assemblée Nationale

Une journée à l’Assemblée Nationale

Le récit de notre finaliste du concours de plaidoyers

lundi 9 juillet 2018, par Laurence Noyer.

Mercredi 27 Juin 2018, Alexandre Galbrun, finaliste au concours de plaidoyers de la Ligue des droits de l’homme en mars dernier, a visité, avec cinq autres lauréats, l’Assemblée Nationale aux côtés de Philippe Gosselin, député de la Manche.


Déjeuner gastronomique à la « Questure » pour commencer et photo de groupe.

« Après ça, nous raconte Alexandre, nous sommes allés faire la visite de l’Hôtel de Lassay, lieu très raffiné par son architecture intérieure (photos à l’appui). Ensuite, nous sommes entrés dans la salle des quatre piliers, là où tous les journalistes font leur interviews, juste devant la « Salle Sacrée » où personne ne peut aller, sauf les députés, ministres, etc.
Nous nous sommes donc précipités dans la salle à gauche de la salle des quatre piliers, car il y avait beaucoup de journalistes, et nous avons pu assister à l’arrivée du Président de l’Assemblée Nationale, François de Rugy.

On a ensuite fait la visite de l’hémicycle de l’Assemblée (les questions) pendant environ une heure. On a appris que chaque député avait deux minutes pour expliquer ses propos. On a pu apercevoir Édouard Philippe, Nicolas Hulot, Gérard Collomb (qui d’ailleurs a pu parler quatre fois !) et Christophe Castaner (…).
Nous avons visité tous les bâtiments de l’Assemblée en compagnie d’un guide, qui nous expliquait l’histoire des objets se trouvant à l’intérieur. On a pu voir des statues de grandes personnalités de l’histoire de France, comme Henry IV, Victor Hugo, Olympe de Gouges, etc. On a aussi appris qu’il y avait plus de 15 000 livres dans la grande bibliothèque, et cinq étages de livres dans les sous-sols, dont certains très rares comme par exemple le récit du procès de Jeanne d’Arc et la condamnation à mort de Louis XVI. Ces vieux livres ne peuvent être approchés que par deux personnes, portant une combinaison et des gants spéciaux. 

Une fois tout cela terminé, nous sommes tous repartis dans le mini-bus direction Saint-Lô. Nous sommes rentrés à environ 22h. »